Lamborghini LM

Lamborghini sur le site Caradisiac
Lamborghini sur Wikipedia

1. Le Cheetah

Le 4 x 4 Lamborghini LM002 produit entre 1986 et 1992 eu une carrière plus confidentielle que le Hummer. Il servit pourtant de référence à l'US Army lorsque celle ci eu à définir le cahier des charges de son futur 4 x 4. Son histoire :

Le Cheetah (guépard), ancêtre du LM002, fut dévoilé au salon de Genève en mars 1977. Son étude fut menée pour suppléer à la baisse de la demande sur le marché des GT de prestige, terrain de prédilection de la marque depuis le début des années 60. Toutes les idées étaient bonnes pour sortir Lamborghini du marasme ambiant.

Lamborghini collabora sur ce projet avec Chrysler et la société américaine MTI (Mobility Technology International). Ce premier véhicule était animé par un V8 Chrysler de 170 ch, placé en position centrale. Le constructeur italien visait sans aucune ambiguïté le marché des véhicules militaires de l'armée américaine. Faute de parvenir à intéresser l'US Army, le projet fut mis en sommeil en attente de jours meilleurs pour Lamborghini, jusqu'à la reprise de l'entreprise par les frères Mimran en 1980.

2. Du LM001 au LM004

Il réapparaissait au salon de Genève 1981 sous la désignation de LM001, avec une mécanique American Motors de puissance équivalente. Un an plus tard, le LM001 devenait LMA (Lamborghini Military Anteriore), et adoptait le moteur de la Countach, non plus en position centrale, mais à l'avant. L'objectif de Lamborghini était désormais plus claire. Le marché militaire n'était plus la priorité. Le 4 x 4 italien visait maintenant la riche clientèle du Moyen Orient, adepte des longs trajets à vive allure dans le désert.

Après deux dernières évolutions LM003 (moteur 6 cylindres turbo diesel VM) puis LM004 (V12 Lamborghini 7257 cm3), la version définitive LM002 fut présentée au salon de Bruxelles en janvier 1986. Le V12 de 5167 cm3 développait 450 ch. Ce 4 x 4 était affiché à un prix de vente sensiblement égal à celui de la Countach. La fabrication du châssis et de la carrosserie était assurée en Espagne par la firme Irizar. Ceux ci étaient acheminés par camions sur Sant'Agata Bolognese, pour recevoir la mécanique usinée sur place.

Le marché pour ce type de véhicule était étroit, et les militaires de donnèrent aucune suite aux propositions de Lamborghini. La production fut suspendue en 1992 après que 300 unités quittèrent les ateliers Lamborghini.

Quesako - Similitude - Sommaire du site