Trois roues


Benz Patent-Motorwagen

La voiture à trois roues est un objet universel, fabriqué sous de multiples formes depuis les tout débuts de l'automobile et jusqu'à nos jours. On la croise sur tous les continents, dans tous les pays. De multiples raisons peuvent expliquer son succès : taxation moindre, normes de sécurité allégées, coût d'utilisation modéré, originalité ... Deux configurations existent : deux roues à l'avant et une à l'arrière (Morgan, Isetta, Messerschmitt ...) ou une roue à l'avant et deux à l'arrière (Reliant, Carver ...). L'une et l'autre ont leurs avantages et leurs inconvénients : puissance moteur nécessaire, aérodynamisme, tenue de route ... C'est à une découverture autour du monde de ces créations souvent originales que vous êtes conviés dans ce dossier, amené à se développer au fil du temps. 

NOUVEAU : Elio


Elio

Paul Elio est à l'origine de la voiture qui porte son nom, dont l'étude a débuté en 2009. Son ambition est de proposer une alternative à l'automobile traditionnelle, qui soit économique, amusante et respectueuse de l'environnement. Cette deux places en tandem pourrait être la deuxième ou la troisième voiture de la famille, particulièrement adaptée aux déplacements en zone urbaine et périurbaine, dans des conditions de sécurité qui se veulent optimums. L'Elio dispose notamment de trois airbags, d'un système ABS et d'un contrôle de stabilité.

Elle est équipée d'un 3 cylindres à essence de 0,9 litre de 55 ch. Un travail particulier a été réalisé sur l'allègement de la voiture, et sur ses capacités aérodynamiques. Elle est capable d'atteindre 160 km/h. L'espace bagage permet d'emporter l'équivalent d'un club de golf ou d'un petit sac de voyage.

Son concepteur défend un certain patriotisme, en annonçant avec fierté qu'il s'agit d'une voiture qui sera produite à partir de 2018 à Shreveport en Louisiane, dans une ancienne usine de la General Motors, avec au moins 90 % de composants américains. Il prévoit à terme d'y employer près de 1500 salariés.

Le prix de base est fixé à 7450 dollars. Une réservation permet de bénéficier d'un tarif légèrement minoré. Paul Elio table sur un réseau initial de 60 distributeurs. Il a commencé à accepter les réservations des clients sur son site internet depuis janvier 2013. 65 341 commandes ont été reçues à la date du 20 juin 2017. A l'origine du projet, la voiture devait être commercialisée dès 2014. Depuis lors, la date a été repoussée d'année en année. De quoi faire douter tous ceux qui ont versé des arrhes !


 


Zoe

La Zoe Zipper était une monoplace à trois roues, dotée d'un moteur Honda de 49 cm3, commercialisée aux Etats-Unis à partir de 1983 par la Zoe Motors Inc, sise en Californie. En fait, il s'agissait ni plus ni moins que de la Bubu 501, produite et diffusée au Japon par Mitsuoka à partir de 1982. Ce petit constructeur indépendant né en 1968 s'est depuis taillé une réputation d'originalité grâce à ses  modèles au style peu conventionnel, inspirés des productions britanniques des années 50 et 60, assemblés sur base Nissan, Toyota ou Mazda. La carrosserie de la Zipper (fermeture éclair) lui permettait d'être enregistrée dans la catégorie des motocyclettes.

Avec une seule place assise, la Zipper faisait moins bien qu'une moto, capable le plus souvent d'accepter un passager. Même son prix n'était pas jugé suffisamment attractif, car pour quelques dollars de plus, il était possible de s'offrir une Yugo (une Zastava yougoslave à quatre places largement diffusée aux States). La Zipper était disponible en version découvrable ou équipée d'un toit rigide. Avec ses 5 ch, elle pouvait atteindre 45 km/h. Hélas pour son promoteur, la Zipper ne rencontra pas aux Etats Unis le succès escompté. Son nom et son style jugés mièvres ne parvinrent pas à séduire le grand public. Une trentaine de voitures auraient été vendues par Zoe. L'exemplaire illustré ci-après a atteint 13 200 dollars chez RM Auctions en 2014. Une belle revanche !


Zoe Zipper, source : http://www.rmsothebys.com

Retour au sommaire du site