Glamour, épisode 2

Un vieux play boy encore vert évoque sa jeunesse et
se souvient de ses innombrables conquêtes ! 
Texte
de Laurent Berreterot

Au bord des routes, ces demoiselles en détresse n'avaient pas leur pareil pour faire naître en vous de soudaines compétences en mécanique. Avouez que la ficelle eut été plus voyante avec une Volkswagen. Skoda S 100, 1969 environ.

Malgré l'enthousiasme débordant de ces jeunes femmes, je ne comprends toujours pas pourquoi les gens trouvaient les Daf si ennuyeuses. Daf Break 44, 1968.

" C'est ça, surtout fais comme si le photographe n'était pas là ! " Au  bout d'une journée de pause, elle a heureusement commencé à se laisser aller. Ford Cortina, 1967.

" Contemple ma jolie poupe tant que tu peux encore la voir ! " Shelby GT 350, 1967.

L'amour en voiture, oui, mais pas sans ceinture de sécurité. A l'époque, Rebecca avait déjà tout compris au safe sex. Dodge Dart GT, 1967.

L'espiègle Cindy profita d'un moment d'inattention de ses parents trop collants pour aller embrasser Greg le pompiste. Chevrolet Impala Sport Coupé, 1968.

" Si tu veux en voir davantage, monte avec moi ! " Daf 55 Coupé, 1968.

Elle était agneau à l'extérieur mais louve une fois à l'intérieur. Honda N 360, 1968 environ.

Mais qu'est-ce qui ne fallait pas faire pour vendre de la sécurité ! Dodge Coronet, 1968.

Heureusement, le skaï ne craignait pas l'eau. Elle avait tout prévu, la diablesse !
Plymouth Fury III, 1968.

Pour se libérer définitivement du joug phallocratique, il restait encore à la femme à acquérir le miroir de courtoisie côté conducteur. Renault 8, 1968 environ.

Si elle croyait qu'il aurait suffit d'une pseudo américaine pour m'embarquer dans son road movie !
Opel Admiral, 1968.

Le frôlement lascif de ses jambes se lovant sous leur gaine impudique, me semblait exalter la turgescence du levier déjà raide à l'envi. Je compatissais avec lui dans les mêmes allants, avisé que j'étais de cet affriolant message codé. Triumph GT 6, 1968.

" Et si avec ça, j'attrape pas un garçon dans l'heure ! "
Alfa Romeo Giulia 1300 / 1300 Ti, 1969.

Petit manuel du parler féminin à l'usage des emmanchés. Exercice n°38 : A. Elle vous dit : " chéri, à ton avis, dans quel sens les rayures amincissent ? " B. Elle pense : vous avez trouvé ? Ford Mustang, 1969.

Les japonaises étaient encore trop fidèles pour être excitantes. Tout le contraire des italiennes, en somme. Nissan 2000 Sport, 1969.

Qui de la caisse ou de la potiche faisait le plus " toc " ?
 Ford LTD, 1969.

La propension des italiennes à rouiller neuve ou à prendre l'eau m'importait finalement peu du moment que la fille n'était pas blonde. Lancia Flavia Coupé 1969.

La fiabilité de son Austin atteignait un tel niveau qu'elle ne me disait jamais au revoir sans avoir la certitude de pouvoir démarrer. Austin Coupé 1100, 1969.

Elle avait le don pour se mettre dans des situations et des accoutrements aussi naturels que le discours d'un footballeur explicitant l'existentialisme sartrien à son coach. Jaguar Type E, 1969.

Bien qu'un peu lourde au premier abord, sa beauté était surtout intérieure.
Rover 3500 V8, 1969 environ.

Qu'elles soient femmes ou voitures, les petites tchèques nourrissaient une telle fascination pour les occidentales qu'elles les auraient presque surpassé en frivolité. Chromes et maquillage surfait,c'était futile, certes, mais ça brillait toujours davantage que le quotidien à la soviétique. Skoda 110 L, 1969.

A posteriori, Nathalie était moins cul pincé que la 504. Peugeot 504, 1974.

Le test du flacon de vernis à ongle était en ce temps-là très redouté des gentlemen. Si vous le renversiez au détour d'un virage un peu sec, Romy vous plaquait illico. Jaguar XJ 6, 1972

J'ai toujours pris une berline comme épouse et un roadster comme maîtresse. En cas de pépin, il y avait moins de formalités côté après-vente, surtout si je sortais avec une anglaise. MGB, 1974.

Comme je lui avais appris le français entre le creux de l'oreille et celui de l'oreiller, elle n'avait pas très bien saisi la nuance entre « saloon » et « salon ». Chevrolet Caprice, 1970.

A la faveur d'une sortie de route, Susan allait s'envoyer en l'air dans son tape-cul au raz du gazon. Marcos 1600 GT, 1970 environ.

Eclats furtifs et chaleur intimiste de la Bourgeoisie Bohême : une délicieuse invitation au Glamour Touring (GT) qui s'est tristement achevée par une casse-moteur. Citroën SM, 1971.

En grand philosophe des tape-culs, j'ai toujours pensé que la meilleure façon de résister à la tentation, c'était d'y céder - MGB GT, 1975.

A l'époque, le moteur de la 504 passe à 2 litres, les 170 à l'heure sont en vue et l'on commence à se dérider un peu du côté de Sochaux, mais pas au point de décoiffer mémère. Peugeot 504, 1971.

Quand elle caressait son petit fauve assoupi, il me montait de ces désirs. MGB GT, 1972.

Elle avait déjà une Mini, " la voiture préférée des femmes ", qu'ils disaient. De quoi pouvait-elle encore rêver ? Mini Clubman, 1972 environ.

Elle avait davantage de chance de se faire prendre que sa voiture. Ranger Super Deluxe, 1972.

Leçon numéro 122 : Surtout n'ayez pas peur d'être naturelle. Jaguar XJ 6, 1974.

Leçon numéro 123 : Poser le piège et attendre. Jaguar Type E, 1974.

Elle avait l'immense avantage de se faire tout de suite comprendre. MG B, 1972 environ.

Dans le genre " je me gare bien en vue pour être sûre de montrer mon brushing à tout le quartier ",
Teresa ne faisait pas dans la dentelle - Lancia Gamma, 1976.

Comme la 104, Nicole était une fille sans histoires,et malheureusement aussi, sans histoire.
Peugeot 104 ZS, 1977.

Dans la moiteur torride de cet été-là, les blondes humides se tenaient à l'affût du moindre James Bond de pacotille ... - Triumph TR 7, 1977.

Avec la TR7 comme appât, le coup de la panne était au bout de la première côte.
Triumph TR 7, 1977.

La 104 de ma secrétaire était une gentille fille, réservée et serviable. Elle était très douce à conduire, mais dès qu'on lui tirait un peu trop dessus, sa petite mécanique s'affolait et elle piaillait comme une jouvencelle effarouchée, quand elle ne se couchait pas au premier virages dans la fureur des hauts régimes. Tout le portrait de sa propriétaire, en somme. Peugeot 104, 1978.

Et dire que quelques années plus tard, cet adorable Spider a du subir les ravages de la chirurgie plastique ! Espérons pour la jeune femme qu'elle ait mieux vieilli. Alfa Romeo Spider, 1980.

En bonne sochalienne, elle n'était pas de celles que l'on désire mais que l'on épouse.
Peugeot 305, 1980.

Marie-Chantal m'a tellement coûté en crèmes miracle, liposuccion et autres soins amincissants à 500 balles le litre que j'en suis arrivé à lui offrir une Mini. Trois-quarts d'heure de tape-fesse matin et soir et sa fermeté postérieure échappa aux affres de la quarantaine pendant quelques temps encore. Mini Cabriolet, 1991 environ.

Comme ces femmes un rien trop mures mais avisées de leur charme, elle savait toujours comment me prendre par les sentiments, là où les midinettes jouaient encore aux starlettes de supermarché et ne s'amusaient que de cigarettes en chocolat. Bentley Azure, 1995.

Fausses blondes, faux seins, faux cuir, faux décor et faux jour, mais vraie légende américaine 100% pacotille, cela va s'en dire. Ford Mustang, 1998.

Une belle peinture aussi flamboyante et même pas de vernis à ongle ! Devant une telle faute de goût,
j'ai préféré tourner les talons - Callaway C12, 1999.

La joie de vivre en SL, quelle euphorie ! Tant qu'à broyer du noir, autant passer en classe SM !
Mercedes SL, 1999.

Elle me lança son regard par dessus l'épaule comme un défi. Heureusement, contrairement à son bolide, elle était disponible après le salon - Peugeot Feline, 2000.

Pour m'empêcher de la quitter, elle se jeta de désespoir sur ma Morgan. Je l'ai priée d'étaler son chagrin ailleurs, elle occultait le refroidissement du moteur - Morgan, 2000.

A sa descente de voiture, je caressais le désir de l'embrasser fougueusement, de sentir la morsure veloutée de sa bouche, de m'abreuver de sa langue, là, sous les feux des automobilistes ... Bentley Arnage Red Label, 2001.

Je ne savais plus trop duquel côté de la vitrine se trouvait le modèle d'exposition.
BMW Compact, 2001.

J'étais devenu l'esclave de ma voiture, elle était l'esclave de son chien. A coup sûr, la société de consommation avait eu raison de nous. Ford Thunderbird, 2001.

Elle m'a dit : " C'est moi ou ta voiture ! ". Je lui ai répondu : " enlève-toi de là, chérie, tu me gâche la vue ! " Elle m'a giflé. Et susceptible avec ça ! Koenigseder Ferrari Modena 360.

Lorsqu'elle a acheté son panzer, elle a commencé sérieusement à prendre du poids. surtout au niveau de l'ego. Gageons qu'une Fiat Seicento l'aurait aidé à retrouver des volumes plus raisonnables de ce côté là. Mercedes CL, 2002

J'avais vu landau plus solide mais j'aimais m'y vautrer avec elle. Four Stroke, 2002.

Et dire qu'en dépit de ce genre d'argument pour le moins suggestif, MG Rover n'a pas réussi à séduire le prince charmant. Autant dire qu'il n'y avait plus rien à faire pour caser la fille maudite de l'industrie automobile ! MG TF 2002.

A l'époque où Lara roulait encore en Lotus, je me disais que la pire des bimbos ne pouvait avoir plus mauvais  goût qu'un homme. C'est lorsque je l'ai revue au volant d'un Defender que j'ai perdu mes dernières illusions. Lotus Elise 111 S, 2003.

J'ai vu boîte à chaussure plus sexy, mais ça plaisait tant à Mary. Moralité : Mary vaut bien une caisse ! Mitsubishi EK Wagon, 2004.

Quelques rudiments de psychologie masculine lui suffirent à me faire acheter une Ford, c'est dire mon état de faiblesse. Ford Streetka, 2004.

Retour au sommaire de Plaisir des Yeux