Ferrari, 90' et 2000'

1. 1995 et 1996, Ferrari 456 GT par Pininfarina pour le Sultan de Brunei

Pininfarina dessina et construisit plusieurs versions spéciales de la Ferrari 456 GT pour le compte de la famille royale de Brunei en 1995 et 1996. Leur nombre exact est inconnu, tant les sources d'information divergent sur ce sujet " confidentiel ", mais il avoisinerait la vingtaine. Trois types de carrosseries furent fabriqués : berline quatre portes, cabriolet et break cinq portes. Toutes portaient le nom de Venice. Ces voitures demeurèrent inconnues du grand public durant de nombreuses années, avant que quelques unes ne soient vendues par leur propriétaire ces dernières années. 

Les quelques illustrations ci-dessous mettent en valeur les lignes du break, que l'on classe volontiers, malgré ses cinq portes, dans la catégorie des shooting brake, ne serait ce qu'en raison de la noblesse de la mécanique qui l'habite, et de l'interprétation sans défaut de Pininfarina. Par rapport au coupé de série, l'empattement était allongé de 20 cm.


2. 2007, VandenbrinK Design

Source : http://www.vandenbrinkdesign.com, avec l'aimable autorisation de Michiel van den Brink. Vandenbrink Design, société hollandaise, a imaginé un break de chasse sur la base de la Ferrari 612 Scaglietti. Avis aux amateurs fortunés, cette voiture ne sera produite que sur commande spéciale.

3. 2011, Ferrari FF


Ferrari FF

Ferrari présentait au salon de Genève en mars 2011 la FF. On peut avoir deux lectures de ces initiales FF, qui signifient à la fois For Four (pour quatre personnes) et Four Four (4 x 4). Cette remplaçante de la 612 Scaglietti se singularise par sa carrosserie façon break de chasse, inédite à Maranello sur une voiture de série. Le coffre offre une capacité exceptionnelle de 450 litres, extensible à 800 litres une fois les dossiers arrière rabattus. Son architecteur quatre places s'inscrit dans une tradition assumée par Ferrari depuis la 250 GTE de 1960, et entretenue depuis par des modèles qui sont entrés dans la légende, comme les 400/412 ou 456 GT. La FF est par ailleurs dotée d'une transmission intégrale particulièrement sophistiquée. Le V12 de 6262 cm3 (un record de cylindrée pour une Ferrari) est capable de satelliser le conducteur et ses trois passagers à 335 km/h sur les autoroutes allemandes ou sur ... circuit. A toute fin utile, un système stop & start permet d'économiser quelques centilitres de carburant !


Ferrari FF

Retour au sommaire de Shooting Brakes, Break de Chasse & Cie