Chevrolet Nomad 1955/57


Chevrolet Nomad

Directement inspirée du concept car de 1954, la Chevrolet Nomad de série est commercialisée de 1955 à 1957. Elle n'a aucune raison d'être fonctionnelle dans la gamme du constructeur. Il s'agit essentiellement d'une voiture d'image, et son prix élevé -  plus chère que le cabriolet - en fait un engin très exclusif, réservé à quelques " happy few ". Elle est de ce fait plus destinée à des parties de chasse ou au transport de matériel de golf qu'à un usage strictement utilitaire. Esthétiquement, la Nomad de série se caractérise - comme le prototype de 1954 - par une large surface vitrée, une lunette arrière panoramique et un hayon très incliné décoré de sept baguettes chromées verticales.


Chevrolet Nomad

En 1956 puis en 1957, l'allure générale de la Nomad tend vers un alourdissement des formes et une surcharge de motifs décoratifs. La production totale n'est que de 8386 exemplaires en 1955, puis 7886 en 1956 et 6103 en 1957. On le voit, le succès est mitigé. Le public ne s'est pas encore fait à ce type de carrosserie hybride qui n'a pas l'allure d'un coupé traditionnel et dont la surface habitable est bien inférieure à celle d'un break classique. La dénomination Nomad va survivre à cette période, mais pour désigner des breaks plus classiques à quatre portes, loin de l'esprit shooting brake.


Chevrolet Nomad

Retour au sommaire de Shooting Brakes, Break de Chasse & Cie