Subaru Impreza - Saab 9-2

En 1990, la division automobile de Saab fut restructurée en une société indépendante dénommée Saab Automobile AB. Saab-Scannia et General Motors, étaient les deux actionnaires, chacun ayant chacun une participation de 50 % dans cette nouvelle entité. En 2000, la General Motors rachetait les 50 % des actions de Saab qu'elle ne détenait pas encore. Le puissant groupe américain suivait là l'exemple de Ford qui contrôlait alors Volvo, et de Chrysler qui venait de fusionner avec la Daimler Benz. 

General Motors devenait propriétaire en 1999 de 20 % du groupe Fuji Heavy, constructeur des Subaru. A ce titre, il prenait le statut d'actionnaire principal du groupe japonais. Cette alliance devait permettre aux deux partenaires de partager leurs compétences dans l'étude et la  production de poids lourds et d'automobiles. Pour la General Motors, il s'agissait aussi de mieux s'ouvrir le marché japonais, tandis que ce rapprochement devait permettre à Subaru de renforcer ses positions aux Etats Unis. En octobre 2005, la General Motors, pour faire face à des difficultés financières, revendait cette participation finalement jugée peu stratégique. En six ans, les deux constructeurs n'ont eu que très peu de projets en commun.

Saab présentait au Salon de Los Angeles en décembre 2003 la 9-2, en fait une Subaru Impreza rebadgée, et par voie de conséquence la première Saab dotée de quatre roues motrices et d'une grosse prise d'air sur le capot ! 


Saab 9-2

La 9-2 adoptait le nez rond caractéristique des Saab avec la fameuse calandre à trois lobes. Ce break sportif se positionnait un niveau en dessous de la 9-3 dans la gamme, et visait une clientèle plus jeune. Il s'agissait pour Saab et GM de relancer la machine. Le niveau des ventes du constructeur suédois demeurait stable depuis des années. La nouvelle 9-3 avait reçu un accueil favorable sur les plus grands marchés, mais pas suffisamment enthousiaste pour permettre à Saab de sortir du rouge. Saab possédait encore une forte notoriété, notamment aux Etats Unis, où la General Motors ambitionnait d'en faire l'égal des Audi ou BMW.

La 9-2 était produite dans les usines Subaru au Japon. Sa commercialisation se limita à l'Amérique du Nord (USA et Canada), où elle tenta de répondre au marché en plein développement des petites voitures (à l'échelle américaine) de haut de gamme. Cette alliance si elle pouvait choquer plus d'un amateur de Saab n'était pas si  contre nature que cela. Les deux marques partageaient en effet une même image atypique, en proposant depuis toujours des produits singuliers. Aucune des deux sociétés ne rabaissait l'autre en terme de notoriété. Par ailleurs, proposer à ses clients une Saab à transmission intégrale pouvait paraître très pertinent sur les routes enneigées des pays nordiques.

Le PDG de Saab déclarait lors de la présentation de la 9-2 : " La 9-2 est le résultat de la collaboration entre deux marques liées par le même état d'esprit. Elles ont toutes deux un savoir-faire hérité de l’aviation et un passé glorieux en compétition automobile, notamment en rallye ". La Saab 9-2 fut retirée du marché fin 2006, faute de succès.

Plus d'informations sur Subaru Impreza en cliquant ici ...
Plus d'informations sur Saab 9-2 en cliquant ici ...


Saab 9-2

Quesako - Similitude - Sommaire du site