Ital Design Lucciola - Daewoo Matiz - Chery QQ


Ital Desing Lucciola

A l'occasion du 64ème Salon de Turin en 1992, Fiat avait sollicité plusieurs carrossiers italiens afin qu'ils proposent leur propre interprétation de la nouvelle Cinquecento. Le géant italien avait fourni une voiture et 100 millions de lires à chacun des participants. Le règlement imposait de conserver la plate forme d'origine. Les projets exposés furent très différents les uns des autres. Il n'était pas vraiment difficile de faire plus sexy que la Cinquecento, simple caisse à savon sur roulettes, proposée par Fiat. Ital Design révéla un monospace compact et élégant. Ce projet ne tomba pas dans les oubliettes de l'histoire, puisqu'il réapparaissait cinq ans plus tard sous la forme du prototype de la Daewoo Matiz.


Daewoo Matiz

La Matiz fut présentée en tant que concept car au Salon de Francfort en 1997, sous le nom de Daewoo d'Arts. De part son style, la Matiz dérive du prototype Lucciola créé en 1992 chez Ital Design sur une base de Fiat Cinquecento. L'équipe d'Ital Design a veillé à donner une apparence sympathique à la petite Matiz, dont les lignes se caractérisent par une partie frontale de grande taille très inclinée et une carrosserie en un seul volume.

Plus d'informations en cliquant ici ...


Chery QQ

La QQ - prononcez Kiou Kiou - était commercialisée en Chine à partir de 2003. Elle y était vendue à partir de 3000 euros (équivalent de). Il s'agissait d'une petite berline cinq portes, principalement destinée à un usage urbain. Cette voiture attaquait les marchés d'exportation à un tarif inférieur à 5000 euros, deux à trois fois moins élevé que les modèles européens ou japonais équivalents. Des partenariats furent étudiés pour produire la QQ en Russie, en Iran, au Vietnam, en Algérie ...

Mais la Chery QQ ressemblait en effet à s'y méprendre à la Chevrolet Spark, née Daewoo Matiz. Paradoxalement, SAIC, ancien partenaire de la marque Chery, était un des actionnaires de GM Daewoo, fabricant de la Spark. La General Motors porta plainte contre le constructeur chinois pour contrefaçon. La General Motors exigea par ailleurs que la petite chinoise ne puisse pas être commercialisée dans les pays ou était diffusée la Spark.

Outre le dessin de la voiture, le terme Chery pouvait être trompeur, tant il rappelait le  diminutif " Chevy " couramment utilisé à travers le monde pour désigner les Chevrolet. Chery clamait son innocence en précisant que le dessin de la QQ était le fruit du labeur de leur bureau d'étude. Un accord fut finalement trouvé. Le constructeur chinois n'affrontait pas frontalement la GM avec sa QQ là où la Spark était commercialisée, et la marque Chery n'allait pas être utilisée aux Etats Unis, afin de ne pas créer une confusion avec Chevy.

Plus d'informations en cliquant ici ...

Quesako - Similitude - Sommaire du site