Ferrari 166 Inter Touring - Aston Martin DB 2/4


Ferrari 166 Inter Touring

La première Ferrari 166 Inter présentée en 1948 était dotée d'une caisse trois volumes, avec des ailes avant et arrière nettement détachées du reste de la carrosserie. La version proposée fin 1949 se caractérisait par des ailes réunies en un seul ensemble et une moulure qui partait des arches de roues avant et courait sans interruption sur les flancs (principe repris sur la Fiat Barchetta 45 ans plus tard). La ligne imaginée par Touring évoluait une dernière fois en 1950, avec un arrière de type fastback, tel qu'illustré sur cette page. Ces Ferrari 166 Inter fastback ne furent fabriquées qu'à 8 ou 9 exemplaires. 


Aston Martin DB 2/4

La DB 2 avait le défaut d'être une stricte deux places. L'accès au coffre se faisait à partir de l'habitacle. Une marque de prestige du niveau d'Aston Martin se devait de proposer plus de confort d'utilisation à ses clients. Par ailleurs, la DB 2 était une vraie voiture de sport, au sens premier du terme. Pour élargir son public, son constructeur devait la rendre plus douce à conduire, afin de séduire notamment une clientèle féminine.

La DB 2/4 qui lui succédait à partir du Salon de Londres en 1953 répondait à ces attentes, et bénéficiait en particulier d'un habitacle plus spacieux avec deux petits sièges d'appoint à réserver à des enfants. Elle était enfin dotée d'un hayon qui donnait un libre accès à un coffre à bagages de grande contenance. Sa taille pouvait être accrue en abaissant les dossiers des sièges d'appoint. Cette astuce, qui a fait son chemin depuis, était une première dans la production automobile mondiale !

Le pare-brise en deux parties de la DB 2 cédait la place à un pare-brise galbé d'un seul tenant. Deux sièges séparés à l'avant remplaçaient avantageusement la banquette des DB 2. Pour la première fois de son histoire, Aston Martin proposait sa voiture avec la conduite à gauche. Une version Cabriolet fut commercialisée en parallèle du coupé.


Aston Martin DB 2/4

La DB 2/4 n'avait rien perdu de son inspiration italienne, et la comparaison avec la Ferrari 166 Inter de Touring demeurait flatteuse, même si cette dernière datait déjà de 1950. La première des cinquante deux Aston Martin DB 2/4 importées en France roulait dans l'hexagone en 1953, par le biais du Garage Majestic Automobiles. Il fut produit un total de 566 voitures de 1953 à 1955, dont 200 cabriolets. En 1955, Aston Martin rachetait le carrossier Tickford, installé à Newport Pagnell. Petit à petit, Aston Martin allait quitter les usines de Feltham pour s'installer à Newport Pagnell.

La DB 2/4 Mk II qui succédait à la DB 2/4 en 1955 fit l'objet de quelques modifications cosmétiques, avec un toit rehaussé, et surtout un embryon d'ailerons arrière, surmontés de deux feux rouges, sans doute pour imiter une mode née outre-Atlantique quelques années plus tôt.


Aston Martin DB 2/4 Mk II

Quesako - Similitude - Sommaire du site