Daewoo Bucrane - Maserati 3200 GT


Daewoo Bucrane

La Bucrane fut imaginée par Ital Design en 1995 pour le compte d'un " jeune "  constructeur automobile coréen : Daewoo. Cette marque souffrait d'un manque de notoriété dans le milieu automobile, et cette réalisation avait pour objectif de mieux la faire connaître du grand public. A défaut d'histoire, de patrimoine historique sur lequel s'appuyer, Giugiaro s'inspirait dans l'esprit plus que dans les formes des sportives italiennes des années 60. Le châssis et la mécanique étaient d'origine Honda Arcadia, une japonaise construite sous licence par Daewoo.

La Bucrane n'a pas suffi à Daewoo pour se faire un nom sur les marchés d'exportation. Si la marque est aujourd'hui reconnue dans le domaine de l'électroménager, le constructeur coréen distribue désormais ses automobiles à travers le monde sous le label Chevrolet, plus " populaire ". Daewoo n'avait jamais sérieusement envisagé de produire la Bucrane en série. Ital Design avait donc conservé le droit de proposer ce dessin à un autre constructeur. Ce qui fut fait avec Maserati.


Maserati 3200 GT

L'arrivée de la Maserati 3200 GT sur le marché en 1999 mettait fin à plus de 20 années d'errance de la part de la firme au trident. L'antique Quattroporte et surtout la Biturbo - commercialisée à partir de 1981 - et ses multiples dérivés avaient permis à l'entreprise de survivre tant bien que mal depuis la fin des années 70.

En 1993, Ferrari prenait la main chez Maserati, et mettait en place un programme de développement destiné à remettre le mythique constructeur sur la voie du succès. Bien sûr, les hommes de Maserati profitèrent de l'expérience et des compétences des ingénieurs Ferrari, mais la conception des voitures des deux marques restait confiée à des équipes différentes. Le dessin de la carrosserie était signé Ital Design. Il s'agissait d'une copie presque conforme de celui de la Daewoo Bucrane.

La désignation commerciale 3200 GT ne fut pas choisie par hasard, et constituait sans doute un clin d'oeil à la première Maserati de " grande " série, la 3500 GT, qui permettait à partir de 1957 au constructeur de Modène de sortir d'une situation financière critique. La 3200 GT de 1998 était équipée d'un V8 Biturbo de 3217 cm3 développant 368 ch, qui autorisait une vitesse de pointe de 280 km/h. A partir de 2001, le Coupé -  son nouveau nom - perdait ses feux arrière en forme de boomerang pour s'adapter à la réglementation du marché américain, et optait pour un  nouveau V8 atmosphérique de 390 ch d'origine Ferrari.

Quesako - Similitude - Sommaire du site