Jaguar Type E - Toyota 2000 GT


Jaguar Type E

Présentée au salon de Genève en mars 1961, la Type E fit sensation avec ses lignes sensuelles, ses performances affichées et son prix de vente particulièrement compétitif. Elle succédait dans la gamme Jaguar à la XK 150, désormais dépassée d'un point de vue technique et esthétique. La Type E était le résultat du travail du spécialiste en aérodynamique, Malcolm Sayer, soutenu dans sa démarche par son employeur et fondateur de la marque Jaguar, William Lyons. Malcolm Sayer était un transfuge des usines aéronautiques Bristol qu'il avait quitté en 1950. Il contribua tout au long des années 50 au nombreux succès de Jaguar en compétition.

Le dessin de la Type E se caractérisait par une cellule passager réduite, repoussée à l'arrière d'un immense capot moteur. Lors de sa commercialisation, une type E coûtait à peine plus de la moitié du prix de la Ferrari la moins chère. Ses lignes fluides très personnelles et son excellent rapport qualité prix contribuèrent largement à sa réussite foudroyante.

Plus d'informations en cliquant ici ...


Toyota 2000 GT

Dès les années 60, Toyota était déjà un constructeur bien installé, qui sûrement mais prudemment entamait sa conquête du monde avec des automobiles certes fiables mais sans aucun charme particulier. Ses modèles étaient produits en grande quantité, à la chaîne, comme on produit des aspirateurs ou des réfrigérateurs. 

L'impact de la présentation de la 2000 GT au salon de Tokyo en octobre 1965 fut considérable sur le public. La silhouette basse et le long capot moteur étaient dans l'air du temps. La face avant présentait des lignes plus complexes, avec des phares escamotables et deux gros projecteurs sous globes. L'étude de cette voiture fut menée non pas par Toyota, mais par le constructeur de motos Yamaha, qui disposait à l'époque d'une équipe de recherche et développement, ainsi que d'un atelier de prototypes. Ce projet initia-lement destiné à Nissan fut finalement proposé à Toyota qui l'adopta.

Le dessin de la 2000 GT est régulièrement attribué au comte Albrecht Goertz, styliste et auteur des BMW 503 et 507. Il n'en est rien, puisque celui ci travaillait à l'époque pour Nissan. Peut être les stylistes de chez Toyota s'inspirèrent ils tout de même des idées de Goertz, qui fréquentait comme eux les ateliers de Yamaha. Plus sûrement, le dessin de la 2000 GT peut être attribué à Saturo Nozaki, du bureau de style de Toyota, qui participait à la task force chargée de mener à bien le projet. Sans doute a t'il été influencé par la Jaguar Type E dont les dimensions étaient toutefois plus conséquentes (plus longue de 27 cm, plus haute de 6 cm, plus large de 5 cm).

Plus d'informations en cliquant ici ...

Quesako - Similitude - Sommaire du site