Cadillac 1946 " Fastback "- Bentley Continental R


Cadillac 1946/1949

L'effort de guerre avait contraint les constructeurs américains à suspendre toute production civile de 1942 à 1945. Chez Cadillac, le dernier char quittait les usines de Détroit en août 1945. La première automobile tombait de chaîne le 17 octobre de la même année. La demande était énorme après trois ans de privation. La saga Cadillac pouvait redémarrer de plus belle. Dès la fin du conflit, les modèles disponibles chez les dealers Cadillac étaient quasiment identiques à ceux de 1942. Plusieurs types de carrosseries étaient proposées au catalogue, parmi lesquelles un impressionnant coupé au pavillon plongeant de type fastback.

William L. Mitchell fut nommé en 1936 à la tête de la division style de Cadillac par Harley J. Earl, alors patron du design de la General Motors. Mitchell limita volontairement les modifications esthétiques entre les modèles 1946 et 1947. La demande était encore énorme. Il n'y avait pas lieu de se presser. Les premières vrais nouvelles Cadillac d'après guerre furent présentées en mars 1948. La calandre haute et les ailes gonflées cédaient leur place à une grille de calandre plus basse et à une ligne d'aile presque plane, se terminant par un léger décrochement et un début d'aileron.

L'idée de ces ailerons avait pour origine le chasseur Lockheed P-38 Lightning dévoilé en 1940, qui avait marqué les esprits de Earl, Mitchell et Hershey. Hershey était un proche collaborateur de Mitchell, et c'est lui qui dessina les premières ébauches de la Cadillac 1948.

Les carrosseries de type Fastback marquèrent de leur empreinte les années 40. Leur apparition sur une Cadillac remontait à 1941. Après guerre, ce dessin se démoda assez rapidement, si bien que les modèles 1949 du constructeur américain furent les derniers à proposer ce type de lignes. Ce n'empêchait pas Bentley d'emprunter l'idée pour sa Continental R de 1952.


Bentley Continental R

La Continental R trouve sa source dans un modèle qui fut fabriqué en 1938 à la demande d'un riche aristocrate parisien d'origine grecque, dénommé Embiricos.

La suite en cliquant ici ...


L'inspiration aéronautique

Robert Bourke était à la fin des années 40 designer dans le bureau de Loewy. Il avoua s'être inspiré du nez  des Lookheed Constellation pour dessiner la face avant des coupés Studebaker 1953.

Bertoni puisa t'il ses idées chez Studebaker lorsqu'il dessina l'avant de la DS ?

Quesako - Similitude - Sommaire du site