Mercedes Classe E - Kia Opirus - Jaguar S Type


Mercedes Classe E

Le 23 juin 1995, le nouveau visage de la Classe E s'affichait dans l'Europe entière. Quatre projecteurs de forme elliptique conféraient à cette berline une allure dynamique assez novatrice, et firent sensation. La nouvelle classe E se singularisait par un coefficient aérodynamique de 0,27 et par de nombreuses innovations techniques : ceinture de sécurité avec limiteurs d'efforts, airbags latéraux, capteur de pluie au niveau des essuie-glace, aide au stationnement par ultrasons, contrôle de motricité, protection antivol accrue, freinage d'urgence assisté, etc ... La classe E se déclinait en break un an après la commercialisation de la berline. Cette série fut produite à 1 350 130 exemplaires jusqu'en novembre 2001.


Kia Opirus

Sous des lignes s'inspirant des Jaguar S Type et Mercedes Classe E, cette vaste berline née en 2003 et toujours commercialisée en 2009 bénéficie d'un équipement généreux. Ce fleuron de la gamme Kia ne passe pas inaperçu avec ses 4,98 mètres et son allure prétentieuse, un rien baroque.

Plus d'informations en cliquant ici ...


Jaguar S Type

La berline Jaguar S Type fut présentée au salon de Birmingham en octobre 1998, puis commercialisée en Europe à partir du mois de mars 1999. Elle constituait la première phase d'une expansion qui prévoyait une progression des ventes de 50 000 voitures en 1998 à plus de 200 000 voitures en 2002. Cet objectif ne fut jamais atteint, et la petite X Type proposée à partir de 2001 ne fut pas suffisante pour accéder à ces objectifs ambitieux. 

La nouvelle berline S Type venait compléter une gamme qui pour la première fois depuis les années 60 se composait de trois lignes de modèles : XJ, XK et S Type. Elle faisait son entrée sur le segment de la berline de luxe moyenne, et avait pour principales rivales les BMW Série 5, Mercedes Classe E, Saab 95 ou Lexus GS 300.

La S Type, plus abordable que les autres Jaguar, visait une nouvelle génération de clients. Elle constituait au dire de son constructeur un parfait modèle d'introduction à la marque, pour une clientèle de plus jeunes acheteurs, mais elle avait aussi pour ambition de séduire un plus grand nombre de conductrices. Il s'avéra que plus de 90 % des acheteurs provenaient de marques concurrentes.

La presse spécialisée salua lors de sa présentation la nouvelle venue, symbole du  renouveau de Jaguar. L'Auto Journal la trouvait un peu lourde et dotée d'une habitabilité mesurée. Par contre, le magazine reconnaissait sa qualité de présentation, ses excellents moteurs, son châssis rigoureux et la beauté de sa carrosserie. Elle cédait sa place à la XF en 2008.

Quesako - Similitude - Sommaire du site