Pierre Louÿs

Pierre Eugène Louÿs (1894 - 1976) vit le jour le 1er février 1894 dans une famille de chirurgiens de père en fils. Il entama des études de médecine, que faute de conviction il abandonna rapidement. Ce touche à tout qui était un passionné de peinture, de dessin, de nature, de chevaux ... se dirigea ensuite vers l'Ecole des beaux-arts, institution dans laquelle il allait enfin pouvoir s'épanouir pleinement. Ses compétences de dessinateur lui procuraient un avantage certain sur ses condisciples. Le jeune homme charmant, enthousiaste, de nature heureuse, savait s'attirer de nombreuses amitiés. Après la première guerre, il se lança dans le journalisme, il devint caricaturiste, fit des critiques théâtrales, etc ... Pierre Louÿs savourait la vie parisienne, il sortait régulièrement, fréquentait la bonne société. Sa fortune personnelle le mettait à l'abri des soucis financiers.

En 1920, il fut recruté chez Citroën pour dessiner des carrosseries. Remarqué pour ses talents, il fut un soir sollicité pour un projet d'affiche qui devait être achevé pour le lendemain. Cette affiche mettait en avant la victoire de Citroën dans une épreuve de consommation de carburant gagnée par le constructeur de Javel. Son travail séduisit immédiatement André Citroën. Pierre Louÿs fut propulsé en peu de temps directeur des services artistiques et photographiques. Son domaine d'action était très étendu dans la promotion de l'image Citroën. Il participa par exemple activement aux opérations d'éclairage de la Tour Eiffel au nom de Citroën.


Pierre Louÿs dans son atelier quai de Javel

Avant la prise en main de Citroën par Michelin en 1934, une multitudes de brochures et d'affiches furent conçues sous l'autorité de Pierre Louÿs. De 1931 à 1935, il fit réaliser de superbes calendriers réservés aux concessionnaires. Pierre Louÿs oeuvra personnellement à la production de plusieurs de ces publicités, comme en témoigne sa signature sur certaines affiches.

Le magazine français Vendre, dans son numéro 65 d'avril 1929, sous le titre " Lettre ouverte à Monsieur Pierre Louÿs ", accusa l'illustrateur de plagiat. Il avait selon cette publication calqué nombre de ses dessins sur des documents publicitaires réalisés pour Willys-Overland, Fischer Bodies ou la General Motors. En effet, des preuves évidentes illustraient cet article. Pierre Louÿs, le nez dans la farine, se garda bien de jamais répondre à ces faits. De son côté, André Citroën ne sembla pas lui en avoir tenu rigueur, puisqu'il lui conserva toute sa confiance.

Avec l'arrivée de Michelin en 1934, la création publicitaire chez Citroën connut ensuite une traversée du désert jusqu'à l'avènement de la DS en 1955, et l'arrivée de la maison Delpire en 1957. Pierre Louÿs mourrait en 1976.

Principales sources :
- Les garages Citroën, un réseau d'amis, 1919-1969, Fabien Sabatès et Wouter Jansen, ETAI 1999
- Citropolis N° 2, février mars 1997


Pierre Louÿs


Pierre Louÿs en charmante compagnie


Tout la gamme Citroën 1925 semble présente sur cette place de marché ; le cartouche en bas permettait d'imprimer les coordonnées du concessionnaire.


1928, affiche de Pierre Loüys pour la Citroën C6


1933, affiche de Pierre Loüys pour le record de la Petite Rosalie

Retour au sommaire des illustrateurs - Retour au sommaire du site