Europe Auto


Europe Auto numéro 8

1. Le mensuel

Europe Auto est né en 1958. Ce mensuel est diffusé sous la forme d'un journal papier jusqu'au début de l'année 1967. Ces éditions ont malheureusement quasiment toute disparue de la circulation. Peu d'offre et pas vraiment de demande pour ces journaux anciens, méconnus et moins largement diffusés que l'Auto Journal, l'Automobile ou l'Action Automobile, et par conséquent moins conservés dans les greniers !

Le magazine change d'aspect à partir du numéro 102 de mars 1967. Ce 102ème numéro depuis 1958 porte aussi la désignation de numéro 1 de la nouvelle série. Il se présente sous de nouveaux atours bien séduisants. L'édito informe le lecteur sur le changement de formule :

" Voici le premier numéro d'Europe Auto sous son nouvel aspect. Pour nos lecteurs habituels - ceux qui nous suivent depuis 1958 - le changement est considérable : à l'ancien Europe Auto, imprimé comme un journal quotidien, se substitue désormais cette revue élégante, de format pratique, offrant à la fois plus de textes et plus d'illustrations, et réalisée à l'aide des procédés d'impression les plus modernes. Quant à nos nouveaux lecteurs, nous leur souhaitons la bienvenue. Nous ne pensons pas les décevoir. Ils trouveront ici, tous les mois, 68 pages qui ont pour ambition de joindre l'utile à l'agréable : banc d'essai international, analyse de l'actualité, Europe Auto essai, matches entre modèles s'adressant à la même clientèle, expérience de l'usager, etc ..., tout dans Europe Auto est destiné à aider l'automobiliste à se faire une opinion. Nous devons rappeler aussi le double impératif auquel nous obéissons : ni louange inconditionnelle ni dénigrement systématique. Mais nous savons à l'occasion prendre parti ... "

Le détail des parutions :

Année Nombre de parutions Numéros Spécial Salon
1967 10 parutions N° 1 à 10 Numéro Salon = supplément au N° 7
1968 11 parutions N° 11 à 21 Numéro Salon = supplément au N° 18
1969 12 parutions N° 22 à 33 Numéro Salon = supplément au N° 30
1970 12 parutions N° 34 à 45 Numéro Salon = supplément au N° 42
1971 12 parutions N° 46 à 57 Numéro Salon = supplément au N° 54
1972 12 parutions N° 58 à 70 Le numéro Salon est le 66
1973 12 parutions N° 71 à 83 Le numéro Salon est le 79
1974 ?? parutions N° 84 à ?? Le numéro Salon est le 91

Une évolution significative intervient à partir du numéro 24 de mars 1969. Le nombre de pages passe de 68 à 80 (il reviendra à 72 pages puis 64 plus tard). Les pages supplémentaires sont consacrées en grande partie au sport automobile. Les quatre pages centrales imprimées sur un papier de fort grammage sont réservées à une étude historique des grandes marques du sport automobile, par ordre alphabétique, en commençant par Abarth. Deux de ces  pages contiennent du texte, tandis qu'un poster représentant un modèle prestigieux occupe les deux autres pages. Ce travail ne sera hélas pas mené à son terme avec la disparition d'Europe Auto.

Le mensuel sera jusqu'à la fin de sa parution - à l'exception des numéros salon - au format 220 x 280. Le prix de vente en kiosque évolue au fil des ans et de l'inflation, les premiers numéros sont affichés à 2,50 francs, les derniers à 4 francs. Europe Auto est vendu à un prix qui reste similaire à celui de son confrère l'Automobile, bien qu'Europe Auto paraisse moins étoffé dans son contenu. 

A partir du numéro 45 de décembre 1970, Europe Auto propose son dictionnaire technique. Les termes utilisés dans l'automobile sont définis, expliqués et illustrés à l'aide d'exemples ou de croquis. Cette rubrique s'achève dans le numéro 72 de février 1973 avec le terme Zamac.

Europe Auto, comme son nom l'indique, se présente comme " le périodique automobile européen ". A ce titre, la rubrique " banc d'essai international " fait intervenir certains journalistes étrangers. Les plus réguliers des essayeurs sont Didier Merlin, Joachim Schaufuss, Paolo Romani et Jacques Foulon.


Il y a de la couleur et du soleil sur cette couverture du numéro 28 de juillet 1969

Comme ses confrères, Europe Auto propose à son public des rubriques récurrentes : courrier des lecteurs, match comparatif, compte rendu d'utilisations de longue durée réalisées par des lecteurs, visite des salons de l'auto, nouveautés, sport automobile, économie, tourisme, miniatures, cote de l'occasion, prix du neuf, etc ... Le magazine traite des voitures courantes, mais n'hésite pas à présenter des modèles plus marginaux, de plus petits constructeurs. Ouverture à l'Europe oblige, le mensuel accorde une place très importante aux productions des autres pays : Grande-Bretagne, Allemagne, Italie, Suède ...

L'ingénieur Jean Albert Grégoire (1899/1992) tient dans certains numéros une rubrique consacrée aux livres du mois, qui n'ont curieusement dans la plupart des cas rien à voir avec l'automobile. Une lecture attentive de l'ours nous apprend que la rédaction d'Europe Auto est installée au 16 rue Etienne Marcel à Paris. Le directeur de la publication est Gérard Harmand et le rédacteur en chef Jean Recanati assisté de Jacques Foulon.

2. Le numéro Salon de l'Auto

A partir de 1964 (donc trois ans avant la nouvelle formule), Europe Auto propose un numéro annuel " Salon de l'Auto ". La collection complète compte onze numéros, de 1964 à 1974. Dans la profusion des numéros spéciaux salon qui paraissent à cette époque, l'édition annuelle d'Europe Auto est avec celle de l'Auto Journal l'une des plus complètes. Toutes les voitures vendues en France sont passées en revue, par ordre alphabétique des marques. Les nouveautés ou les modèles majeurs font l'objet d'un article d'une page qui propose une description de l'auto, un bilan des principales " qualités et défauts " et une " carte d'identité " qui résume les caractéristiques essentielles.

Au fil des années, le numéro salon va s'ouvrir à des productions plus exotiques, non commercialisées en France. Des photos représentent les voitures, en noir et blanc au début, puis partiellement en  couleur à partir de 1970. Si l'esprit de cette édition annuelle restera la même durant onze ans, le format et le nombre de pages vont évoluer dans le temps. Le détail des parutions :

Année Nbre de pages Format   Année Nbre de pages Format  
1964 100 pages 225 x 310   1970 164 pages 224 x 300  
1965 132 pages 230 x 310   1971 148 pages 232 x 290  
1966 132 pages 230 x 310   1972 148 pages 232 x 290  
1967 132 pages 230 x 310   1973 148 pages 222 x 276  
1968 164 pages 230 x 310   1974 148 pages 222 x 276  
1969 164 pages 228 x 300          

En 1968 et 1969, alors que la pagination est renforcée, un cahier " spécial sport " regroupe en fin d'édition sur une trentaine de pages l'ensemble des modèles à vocation sportive. 



Extrait du numéro Salon d'Europe Auto, 1970 et 1974

3. La fusion avec l'Automobile

La fusion d'Europe Auto et de l'Automobile intervient avec le numéro 344 de février 1975 de ce dernier. La rédaction de l'Automobile précise :

" Europe Auto était pour nous un excellent confrère. C'était une revue bien faite, sérieuse, objective, qui méritait l'estime dont elle était entourée. Nous partageons la peine de son équipe qui a dû mettre fin à son existence autonome, faute de pouvoir équilibrer son budget. Cette publication comme tant d'autres, s'est trouvée, en effet, au carrefour de deux crises : celle de l'édition résultant notamment de la formidable hausse du papier qui a doublé en un an, celle de l'automobile, se traduisant par une baisse des achats de voitures et, par voie de conséquence, par une baisse des ventes d'une publication qui ne parlait que l'automobile. Pour pouvoir continuer à vivre de manière autonome, " Europe Auto " aurait dû augmenter son prix de vente dans des proportions considérables, si considérables que cette publication ne pouvait raisonnablement espérer maintenir le nombre de ses lecteurs. Mais Europe Auto avait trop de qualités pour que nous acceptions sa disparition. " L'Automobile " prend sa suite et intégrera dans ses pages, peu à peu, les éléments rédactionnels qui justifiaient l'attachement des lecteurs d'Europe Auto à cette publication. Nous le ferons loyalement. Vous vous en rendrez compte dès à présent ".

Objectivement, le lecteur de l'Automobile ne voit pas vraiment la différence avec l'intégration d'Europe Auto. Le nom d'Europe Auto est maintenu sur la page de couverture de l'Automobile jusqu'en septembre 1977, mais une modernisation de l'aspect du magazine le mois suivant est l'occasion de " faire le ménage ". Europe Auto disparaît une seconde fois, mais cette fois de manière définitive.


L'un des derniers numéros d'Europe Auto

Retour au sommaire de Magazine - Retour au sommaire du site