Hans Ledwinka

Hans Ledwinka - Autriche (Empire Austro Hongrois) - 1878/1967


1878

Naissance de Hans Ledwinka à Vienne, en Autriche.

1892

Rentre en tant qu'apprenti chez son oncle mécanicien, Johann Zwiauer, où il acquiert sa première expérience.

1894

Entreprend des études à Vienne.

1897

Il débute sa carrière chez le fabricant de matériel ferroviaire Nesselsdorfer Waggonbau installé à Nesselsdorf (traduction allemande de Koprivnice). Plusieurs ingénieurs, parmi lesquels on compte Ledwinka, proposent aux dirigeants du groupe de s'intéresser à cette nouvelle industrie de l'automobile. Les premières voitures sont assemblées au début du siècle sous la marque Nesselsdorf.

1901

Alors que le type B est entré en production à Nesselsdorf, Ledwinka repart sur Vienne, et travaille avec les ingénieurs Richard Knoller et Alexander Friedman sur la technique de la motorisation à vapeur. C'est l'occasion pour Ledwinka de se rendre compte des limites de ce type de motorisation.

1905

Il revient à Nesselsdorf en tant que directeur du département automobile. Pendant la décennie qui va suivre, on produit à Nesselsdorf des voitures relativement conventionnelles équipées de moteurs quatre et six cylindres.


Nesselsdorfer Automobile, années 10

1916

La division automobile de Nesselsdorf est fermée. De nouveau Ledwinka repart sur Vienne où il est recruté par le groupe industriel Steyr. Pour Steyr, il conçoit un nouveau modèle six cylindres inspiré de ses travaux réalisés chez Nesselsdorf.

1921

Le site de Nesselsdorf, où une nouvelle équipe de dirigeants a repris les commandes, reconsidère sa décision, et décide de renouer avec la production automobile. Désormais, les voitures porteront la marque Tatra. Ledwinka est sollicité par la nouvelle équipe. Il accepte de revenir à Nesselsdorf, à condition de pouvoir mener parallèlement une activité de consultant pour Steyr. Il tiendra ses engagements vis à vis de Steyr en travaillant sur les type IV, V et VI tout au long des années 20.

1933

Désormais, Ledwinka est libre pour concrétiser ses idées novatrices. Il met notamment en oeuvre le principe du châssis à poutre centrale, qui devient une des marques de fabrique de Tatra.

Durant son séjour chez Steyr, il avait travaillé sur le principe d'un modèle populaire. Le conseil d'administration de Steyr s'était opposé à cette idée. Ledwinka reprend chez Tatra ses études, qui aboutissent à la présentation du prototype de la V570, doté d'une carrosserie aérodynamique et d'un moteur flat-twin monté à l'arrière. Ce prototype préfigure amplement la future Volkswagen de Ferdinand Porche.


Le prototype initial de la Tatra V570 date de 1931. Il annonce déjà la future Volkswagen, avec son moteur flat-twin monté à l'arrière et son étude aérodynamique.

Sur ce même site, vous pouvez découvrir plus en détail les productions Tatra des années trente :  http://leroux.andre.free.fr/quattroporteautrespays.htm


Lors de la présentation de la T77 au Salon de Berlin le 5 mars en 1934, les visiteurs n'en croient pas leurs yeux. Jusqu'alors, aucun constructeur n'a osé proposer sur le marché une voiture aussi futuriste, aussi énigmatique, aux lignes aussi profilées.

1936

Son fils Erich le rejoint chez Tatra, où il prend à son tour la direction des études. Il poursuit les travaux de son père, toujours dans le même esprit.

1937

Volkswagen entreprend la production des premiers prototypes de la Kdf-Wagen. Un long contentieuX débute entre Tatra et Volkswagen, qui aboutira en 1961 par le versement par ce dernier d'une somme de 3 millions de DM à Tatra.


La Kdf-Wagen doit beaucoup aux travaux de Hans Ledwinka. Cette paternité ne lui fut reconnue qu'en 1961, par un dédommagement concédé par Volkswagen à Tatra.

1938

La Tchécoslovaquie est occupée par les nazis. Hans Ledwinka est contraient de travailler pour l'occupant. Durant six ans, il a en charge la conception et la production de véhicules militaires pour les allemands.

1945

Hans Ledwinka est accusé par le nouveau gouvernement communiste de Tchécoslovaquie de collaboration avec l'ennemi. Il est interné pendant six ans.


Hans Ledwinka fut accusé de collaboration avec les allemands

1951

Désormais libre, Hans Ledwinka repart sur Vienne, où il mène une activité de consultant, sans jamais s'éloigner du milieu de l'industrie automobile.

1967

Décès le 2 mars 1967


Hans Ledwinka lors d'un hommage qui lui fut rendu à Munich trois semaines avant son décès


Vous souhaitez corriger ou enrichir les informations de cette page : marioboano@gmail.com

Trombinoscope - Retour au sommaire du site